APRÈS LE CSEC DU 17 JUIN 2020…

Les Echos Publié le 17 juin 2020 à 19h14Mis à jour le 17 juin 2020 à 19h24 par Antoine Boudet

Après But, l’Autrichien Lutz prêt à mettre la main sur Conforama

Le groupe autrichien, propriétaire de But depuis 2016, a présenté ce mercredi aux syndicats de Conforama France une offre, à ce stade non engageante, visant à reprendre la quasi-totalité des actifs de la filiale du sud-africain Steinhoff dans l’Hexagone.

Les deux anciens fleurons français, et concurrents, sur le marché du meuble dans l’Hexagone devraient se retrouver prochainement sous la même bannière autrichienne. Après avoir repris But en 2016, le groupe XXXLutz a en effet formulé une offre, à ce stade non engageante, auprès du holding de Conforama pour reprendre ses actifs en France. Dans une note interne de FO Conforama, que « Les Echos » ont pu consulter, le syndicat affirme que le projet de cession est « quasiment finalisé », après les informations communiquées aux représentants du personnel ce mercredi par Mobilux, l’entité du groupe autrichien qui se porte acquéreur.

Cette même organisation syndicale dénonçait mi-mai dans un communiqué, avec d’autres, l’attitude de BNP Paribas qui, disait-elle alors, « bloque complètement le projet de PGE et prend en otages l’entreprise Conforama et tous ses salariés ». FO a dû se rendre à l’évidence. Les banques, en l’occurrence BNP Paribas et HSBC, qui militaient pour un rapprochement des deux enseignes sont parvenues à leur fin. Selon nos informations, ce sont elles qui financeront l’opération dont la note du syndicat précise les contours.

Projet « quasiment finalisé »

Mais contrairement à une première offre, qui ne portait que sur certains actifs et avait été sèchement repoussée par les actionnaires de Conforama, Lutz propose cette fois de reprendre la totalité des actifs du distributeur en France. « L’offre prendra en compte la marque Conforama, tous les magasins (sauf les magasins fermés), la logistique, le SAV, le siège social, tous les salariés de Conforama (à l’exception des victimes du PSE), tous les locaux détenus par Conforama France », à l’exception « de la centrale d’achat SISL », précise FO.

« Aucune suppression d’emploi autre que celles liées au PSE actuel n’est prévue », ajoute la note du syndicat. Mobilux a assuré qu’il n’y aura pas de fusion prévue avec But et que les deux enseignes resteront autonomes. « La synergie entre But et Conforama portera principalement sur le sourcing lointain mais sans aucun impact social négatif », veut croire FO. Un apport en fonds propres par Mobilux devrait permettre de financer le PSE dans son intégralité, de payer les créances dues, de relancer l’activité. Un prêt garanti par l’Etat (PGE) serait accordé pour un financement relais afin de surmonter l’épreuve de la crise sanitaire et de la fermeture des magasins.

Démantèlement

Le projet est « soutenu par l’ensemble des parties prenantes (direction générale de Conforama, Mobilux, CIRI, banques) », assure FO dans sa note. De fait, l’Etat peut se prévaloir avec cette solution de sauver l’emploi et de constituer « un champion français du meuble »… même sous pavillon autrichien. Mobilux renforce de son côté sa présence dans l’Hexagone, en se posant désormais en rival sérieux d’Ikea, leader sur le marché français.

Quant aux actionnaires de Steinhoff, en fait les créanciers de la maison mère sud-africaine de Conforama, ils engagent le démantèlement de leur filiale. Après la cession de la France, resteront à céder les actifs en Espagne et en Suisse. Un CSE est convoqué le 23 juin « pour avis sur la cession des titres », indique FO, pour une « signature définitive du projet final fin juin » et une « transaction définitive fin août début septembre ». Interrogé, Conforama France confirme qu’il « envisage un adossement à Mobilux ».

https://www.lsa-conso.fr/conforama-but-un-mariage-a-haut-risques,352209?preview=11

https://www.businessinsider.fr/but-en-passe-de-racheter-conforama-les-deux-enseignes-devraient-continuer-a-cohabiter-184750?fbclid=IwAR2wNJ64ZOfiwxLcJACdfSaLUcrBFPFTOonOSCvgGjt4Jm3PVN7Y49TL3-0

https://www.lsa-conso.fr/conforama-confirme-des-discussions-avancees-avec-but,352027?preview=11